Intervention de Fatiha Alaudat, adjointe à la Maire de Malakoff et représentante de l’AFCDRP-Maires pour la Paix lors de la Conférence de Presse à Hiroshima

Par   24 octobre 2022

Je suis très heureuse de participer à la 10ème Conférence Générale et au 40ème anniversaire de Mayors for Peace. Même si pour moi c’est la première fois à Hiroshima, c’est la continuité d’un engagement pour la Paix et les droits humains et environnementaux des maires de Malakoff.

 

Malakoff a participé à la première Conférence Générale de Mayors for Peace en 1982,  et c’est tout naturel qu’elle soit présente aujourd’hui. La situation géopolitique et internationale est particulièrement préoccupante avec le conflit en Ukraine et la menace de l’utilisation de l’arme nucléaire, sans oublier les conflits qui ont lieu dans 40 autres pays, mais aussi les crises énergétiques, économiques, climatiques, sociales. Tout ceci nécessite de mobiliser nos forces pour offrir au monde une alternative de Paix et de Non-violence. C’est notre force, face à ceux qui veulent imposer le chaos et l’apocalypse. 

 

J’ai particulièrement apprécié la qualité des interventions et la diversité des actions qui ont  été présentées  par les villes membres du réseau et qui touchent tous les domaines de la Culture de la Paix tels que définis par l’UNESCO, ainsi que le désarmement nucléaire. Cette conférence a bien montrer que la Paix commence  dans les villes avec la construction de villes accueillantes, sûres et résilientes.  

 

L’intervention de l’ambassadeur Anwarul K. Chowdury sur la nécessité de prendre en compte la jeunesse et l’égalité femme-hommes est fondamentale car les jeunes sont notre avenir et doivent mériter toute notre attention.  L’égalité femmes-hommes est une nécessité absolue car sans égalité de genre il ne peut y avoir ni Paix ni Démocratie.

 

Le témoignage de Yoshiko Kajimoto, Hibakusha, était poignant mais nécessaire sur le plan éducatif puisqu’il s’agit de transmettre au monde et aux générations futures leurs souffrances et leur espoir de voir advenir un monde dénucléarisé.

 

La présence et la participation de nombreux jeunes, qui se sont emparés pleinement de l’histoire d’Hiroshima et de Nagasaki, entre ouvre une fenêtre positive sur l’avenir et fait d’eux des messagers de la Paix.

 

Soyons à la hauteur de leurs exigences d’un monde fraternel, solidaire, inclusif, respectueux des droits humains, de la nature et sans armes nucléaires.