Corée du nord: condamnation ferme du nouvel essai

Par   12 septembre 2016

9465931714_70437c1d59_oKazumi Matsui, président de Maires pour la Paix et maire d’Hiroshima, au nom des plus de 7 100 collectivités membres de notre réseau, a vigoureusement condamné le nouvel essai nucléaire mené par la République populaire démocratique de Corée dans une lettre adressée au chef de l’État nord-coréen le 9 septembre.

Hiroshima, le 9  septembre

Nous avons appris que votre pays a, pour la cinquième fois, procédé à un essai nucléaire et ce, malgré les appels fermes à la retenue de la communauté internationale. Il s’agit du deuxième essai en moins d’un an et tout au long de cette période, vous avez lancé des missiles balistiques à plusieurs reprises. Ces provocations de votre pays piétinent sans pitié le souhait ardent de paix de nos hibakusha, qui prend corps dans leur message : « Personne d’autre ne doit souffrir comme nous avons souffert. » Je suis scandalisé par vos actes de violence inacceptables.

Lors de la 71e Assemblée générale des Nations Unies, qui ouvrira ses portes le 13 septembre prochain, il est prévu de discuter du début en 2017 de négociations sur un instrument juridiquement contraignant visant à interdire les armes nucléaires. Votre essai, effectué à un moment où l’attente de ce nouvel élan pour un monde sans armes nucléaires grandit, est un défi manifeste à la communauté internationale qui travaille sérieusement en faveur du désarmement et de la non-prolifération nucléaire. Il ne doit pas être toléré. Au nom de la ville atomisée d’Hiroshima et de plus de 7 100 villes membres de Maires pour la Paix à travers le monde, je proteste une fois de plus avec véhémence.

Je demande à nouveau, dans les termes les plus forts possibles, que votre pays abandonne immédiatement toutes les armes nucléaires et leurs programmes de développement, et amorcent un effort diplomatique par le dialogue et la collaboration avec la communauté internationale.

Kazumi Matsui
Président de Maires pour la Paix
Maire d’Hiroshima