Promouvoir le municipalisme de paix et l’interdiction des armes nucléaire en Europe dès 2022 : la section européenne de Maires pour la Paix a tenu sa deuxième réunion du conseil d’administration

Par   8 avril 2022

Traduction de l’article de la section européenne du 29 mars 2022 : https://www.mayorsforpeace.eu/promoting-peace-municipalism-and-nuclear-prohibition-in-europes-2022-the-mfp-european-chapter-holds-its-second-board-meeting/

Le Conseil d’Administration de la section européenne de Maires pour la Paix s’est tenu le 25 mars dernier et a adopté une version renouvelée de son plan d’action afin de favoriser une action coordonnée en 2022.

Le plan d’action 2022 se concentre sur l’agenda de l’interdiction des armes nucléaires, avec pour fer de lance le processus de suivi du Traité d’interdiction sur les armes nucléaires (TIAN) qui aura lieu lors de la réunion des Etats Parties (MSP1) à Vienne (21-23 juin 2022).

La section européenne encourage une action commune et soutien les initiatives des membres concernant la guerre en Ukraine, en intensifiant les réponses municipales à la crise.

Définir un programme commun pour 2022

C’était le principal objectif de la réunion, qui a été atteint avec l’adoption d’un plan d’action renouvelé. Cette feuille de route stratégique pour la section se concentre notamment sur le soutien des initiatives des membres autour du processus d’interdiction des armes nucléaires et sur la promotion des initiatives de paix et de solidarité avec les réfugiés émanant de l’invasion russe en Ukraine.

Selon le président de la section, Josep Mayoral (Granollers), “notre plan de travail a été modelé en conséquence aux récents développements en Ukraine, qui ont également fait de l’agenda de l’interdiction des armes nucléaires une priorité encore plus pertinente”. Selon M. Mayoral, la coopération entre les membres de la section européenne sur cette question a contribué à “articuler un récit commun et à jeter les bases d’un plan d’action plus fort pour le municipalisme de paix”.

Le secrétaire général de Maires pour la Paix, M. Takashi Koizumi, s’est montré très satisfait des initiatives promues par les membres européens sur ce sujet et a souligné que la prochaine conférence générale de Maires pour la Paix (reportée en automne 2022) donnera un suivi crucial aux résultats de la réunion de juin du MSP1 et de la réunion d’août du Traité de non-prolifération des armes nucléaires (TNP).

Le Vice-président de l’antenne, Eddy Newman (Manchester), a présenté le contenu du plan d’action, en soulignant que ce document vise à aider à “mettre l’antenne européenne sur la carte en tant que force positive pour le bien, travaillant pour la paix en Europe et dans le monde avec nos partenaires internationaux”. Le document est structuré de manière flexible, et contient cinq domaines de travail, dont : le plaidoyer, les communications et les activités liées au partage des connaissances.

Encourager une action commune en faveur de Vienne et pour la promotion de la paix en Europe

Les dirigeants politiques et municipaux participant à la réunion ont apporté des contributions significatives qui alimenteront la mise en œuvre du plan d’action de la section dans les semaines à venir.

En ce qui concerne l’agenda du désarmement nucléaire, les représentants des collectivités locales tels que Thomas Hermann (Hanovre) et Philippe Rio (Grigny) ont souligné combien il était important de renforcer les relations institutionnelles avec les délégations nationales à la MSP1 et d’inviter davantage de pays et de collectivités locales à se joindre à cette conversation. Sous la direction du secrétariat de Maires pour la Paix Hiroshima, les membres européens se sont réunis pour organiser une délégation significative de gouvernements locaux à la réunion MSP1 de Vienne (21-23 juin).

Le maire de Grigny et président de L’AFCDRP-Maires pour la Paix, Philippe Rio

Promouvoir la paix en Europe et soutenir les communautés et les villes touchées par la guerre sont les deux principales priorités des membres de la section européenne face à la guerre en Ukraine. La section se prépare aux besoins à long terme qui découleront de ce conflit. Cette “nouvelle phase de l’histoire” nécessitera l’engagement et le leadership solides des dirigeants municipaux pour promouvoir les valeurs d’inclusion, les droits humains et la paix sur tout le continent.

L’adjoint au maire de Sarajevo, Haris Bašić, a abordé les besoins des villes et des résidents ukrainiens du point de vue de l’histoire récente de sa propre ville, en soulignant quelques pistes potentielles sur la meilleure façon d’aider les personnes touchées par le conflit. D’autres membres de Hanovre, Manchester, Biograd na Moru, Grigny et Granollers ont également apporté des contributions significatives dans ce sens, en partageant leurs priorités immédiates et leurs propositions de suivi au travers de la diplomatie des villes, des partenariats multi-niveaux pour la paix, de l’engagement de la diaspora et de l’inclusion des réfugiés.